Etre Métis À Saint

« Le métissage » sert aujourd'hui d'argument pour contrarier l'antiracisme matérialiste, une injonction sacrée, une stratégie de défense du pouvoir blanc. Dans Trois femmes annamites, de Clotilde Chivas-Baron, Ginette, l'héroïne eurasienne, choisit la part tamis de son sang. Elle vengera les siens en échange de sa beauté, contre l'attrait trouble qu'elle suscite auprès des hommes du tout-Saigon. Elle est parfaitement amorale, mais obéit à un principe « Vis aux tort de l'Occidental venu d'outre-mer vivre à tes désavantage ». Elle ajoute : « J'ai juré de me venger des Européens cruels et faux, qui nous jettent en ce monde avec une coupable insouciance - une réelle inconscience - et qui ne songent pas à nous y faire la place à laquelle, tout comme eux, nous avons droit ». Elle n'utilise pas, elle, la prostitution de bas étage. Elle vise haut. Elle épouse finalement M. de Croixval et obligera la bonne société coloniale à lui faire bonne figure.paroles collectif metisse c'est la vie

La pensée métisse, Paris, Fayard, 1999, 345p. Traductions : The Mestizo Mind, The Intellectual Dynamics of Colonization and Globalization, New York, Routledge, 2002 ; pensamento mestiço, São Paulo, Companhia das Letras, 2001. BAKKER, P. (1997). A language of our own : The Genesis of Michif, the mixed Cree-French language of A propos de son the Canadian Métis. New York. Oxford University Press.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *